13 janv. 2008

Plate semelle, 1ère partie

Comme vous vous en doutez en lisant mon blog par-ci , par-là j'ai un p'tit peu attrapé le virus de la forge ;-)

Je me suis lancé cette fois dans une réalisation plus aboutie (surtout en terme de finitions) que mon premier couteau brut de forge. L'idée est de faire une lame longue et effilée, montage plate semelle, avec un manche très courbé en bois de wengé (sorte d'ébène africaine bicolore). Je crois que la courbure est suffisante ;-)

Voilà ce que ça donne après la trempe :



Il me faudra encore un bon demi jour pour faire le reste. Cela fera l'objet d'un prochain post...

Pour se faire un peu la main et comme petit à côté on a aussi fait un ouvre-lettres pendant que le couteau refroidissait lentement au recuit et pendant qu'on alternait au ponçage. Il est fait dans un simple fer à béton !


(cliquer sur l'image pour en voir une autre vue...)

3 commentaires:

Yannou a dit…

Tu va rire, j'ai remarqué que j'avais oublier de sortir le tranchant de mon coupe papier... va falloir poncer... Sinon j'ai fini le revenu et j'ai commencer les finitions de la lame... ben y a du boulot

lulubal a dit…

oup's sans sortir le tranchant, va t'en falloir du papier de verre ...et de l'huile de coude ;-)

pour les "finitions" moi je comptais presque autant de temps que pour la réalisation jusqu'à la trempe...

souhaitons-nous habileté, patience et précision !

Anonyme a dit…

Et Sante Robustesse Alors ?

dave