18 mars 2011

Hanoi - Hue en train

Me voila donc de retour de mon tour en barques, je suis toujours aussi mouille, chaussures comprises, il fait 12 degres et Hanoi est sous la pluie aussi... Comme ca ne veut pas se calmer, je decide de "rester comme ca" jusqu'a ce que je sois dans le train, sinon je mouillerai de nouveau mon pantalon a moto.

Je depose mon gros sac dans le hall de mon hotel et squatte la connexion wifi ;-) Decidement, je n'y airais passe que 2 nuits, mais j'ai utilise leur connexion durant presque 5j LOL

P'tit souper dans un resto de rue, le plus au sec possible, recroqueville sur mon mini tabouret en plastique, les genoux bien trop grands pour les glisser sous la table... un peu comme Luc quoi :-) Je reviens a l'hotel, et, DE NOUVEAU mon chauffeur est 20min en avance ! J'y comprends plus rien, c'est une moto que ne viens que pour moi, pas de "ramassage" comme l'autre fois. En fait la receptionniste me dit qu'il es tard (pardon? il est 21h et j'avais rdv a 21h30 pour le train de 23h) je comprends maintenant pourquoi ils prennent autant de marge pour les trains de nuit : ca les embete de sortir a moto sous la pluie le soir, oui !

Je patiente dons dans le hall de gare... pour enfin decouvrir ma cabine que voila :


Pas mal, je m'attendais a des banquettes plus dures et plus etroites. C'est a ce moment la que le bonhyeur commence : retirer les chaussures humides, les pantalons pleins de boue et humides jusqu'au genoux pour en enfiler un tout propre tout sec, accompagne de leurs copines les chaussettes chaudes (temperees dans ma poche). Hummm je ne compte meme plus les jours ou je suis reste dans le froid et l'humidite.

Un jeune gars vietnamien super fashion, anglais PARFAIT, debarque et me demande si je parle anglais : oui. Il voudrais echanger la place de sa mere, qui n'est pas dans le meme compartiment que son pere, avec le mien. Mais pas de soucis mon ami, une couchette est une couchette. Il est RAVI, me remercie, me porte une partie de mes affaires. En me remerciant une derniere fois il me dit qu'il va expliquer en vietnamien au controleur le changement de place pour que tout se passe bien, il me glisse "Vous savez, mon pere est officier dans l'armee, ca ne posera AUCUN probleme"... Ah le communisme, pfff.


Je passe une tres bonne nuit en fait (au moins 6h de sommeil) au matin mon compartiment decide qu'il est l'heure de se reveiller, personne ne fait attention a moi, ca cause, ca vit, ca mange du riz, etc... Bon ben je vais me lever aussi quoi ;-) Mais de bon coeur. On cause, je leur montre mon guide de voyage avec les belles photos (voir ici) et ils sont presque surpris que je "connaisse" certains coins, ils me demandent : "Mais y'a ca dans ton livre?" On le feuillette ensemble, ils apprecient l'orthographe differente mais reconnaissent la plupart des endroits meme s'ils n'y sont jamais alles personnellement.

Me voila donc arrive a la gare, un gars me dit : free minibus chambres a 8$. OK, je vais juste regarder je lui dit (c'est un truc que j'emploie pour qu'il me ramene vers le centre ou il y aura bien d'autres guesthouse si celle-la ne me plait pas...) La chambre est tellement bien (et silencieuse, la rue est derriere un autre batiment) que je vais rester. Baignoire, TV, lit-double, internet de qualite.
Rasage, p'tit bain (plus d'eau chaude a la fin!) je donne ma lessive a faire (les fameux pantalons boueux!) et vais manger mon premier repas de la journee, il est 13h.

Bon reveil a vous !

1 commentaire:

Christian a dit…

Cher Lucien, content de constater que la pluie et le froid n’altèrent pas ton humour et tes commentaires jouissifs.
Heureusement il en va de même pour Véronique.
Bonne route par bateau, train ou tout autres moyens.
Salutations Mimi et Christian